28 mai, 2019

Commission Industrie du futur

Leader Occitanie et la délégation régionale Occitanie d'EDF ont organisé une commission sur la thématique "L'Industrie du futur", jeudi 23 mai, chez le Groupe Capelle, membre de Leader Alès.


Tour de table : la définition de chacun de l’industrie du futur

Spontanément, les premières caractéristiques évoquées par les participants sont souvent liées à la numérisation ou digitalisation (objets connectés, IoT, jumeaux numériques, etc.), ainsi qu’à la collecte et l’exploitation des données. En second temps, les participants ont évoqué l’écologie, le lean management et le développement durable.

Une fois le dialogue installé, les échanges se sont finalement tournés sur le côté humain de cette transition : l’accompagnement au changement, la formation, l’intérêt de remettre l’humain au cœur des réflexions et décisions. Ce qui a dirigé les échanges sur la sensibilisation, voire l’éducation, des dirigeants des PME/ETI sur le sujet de l’industrie du futur.

En effet, les expériences de chacun ont montré qu’il y avait un manque d’information sur les enjeux et bénéfices de cette transition numérique et énergique. De ce fait, les dirigeants ne voient pas forcément leurs intérêts à commencer une telle démarche. Les salariés montrent aussi une certaine crainte à ce changement, due au manque d’information et d’accompagnement.

Enfin, la discussion s’est orientée sur les changements sociétaux qui ont amené cette quatrième révolution industrielle : prise de conscience écologique, management horizontal, recrutement sur les savoir-être plutôt que sur les compétences, changement des attentes des futurs salariés et des consommateurs, évolution des métiers, etc.
Il y a donc une nécessité d’accélérer les processus pour pouvoir être plus flexible, afin de répondre à ces attentes. Accélération qui n’est possible que via la digitalisation.

Démarche collective :

Le groupe Leader est conscient qu’il faut aider ses pairs, mais qu’il est aussi difficile d’aller les « chercher par la main ». Les participants sont conscients que les actions du réseau Leader sont bien, mais pas suffisantes sur le sujet de l’industrie du futur. En effet, il y a une réelle nécessité de responsabiliser et de sensibiliser les dirigeants des PME sur ce sujet. Il y a aussi un besoin d’accompagnement des dirigeants et des salariés sur ces changements technologiques et sociétaux.

Quelques idées évoquées pour améliorer cette entraide :

  • Si un manque de ressource humaine se fait ressentir dans les PME : Possibilité de mener à bien des missions avec des étudiants et des Enseignants / Chercheurs de l’IMT mines Alès.
    Ces enseignants / chercheurs sont impliqués dans différents chantiers de R&D et de transfert vers des PME/PMI/GG/ETI concernant l’industrie du futur qui est une des thématiques phares de l’IMT dans son entier. Ils disposent d’un département pédagogique, baptisé PRISM (PeRformance Industrielle et Systèmes Mécatroniques) doté de deux options de dernière année SITN (Système Industriels et Transition Numérique) et ISM (Ingénierie des Systèmes Mécatroniques) dont les étudiants, élèves ingénieurs de formation initiale ou de formation par alternance, peuvent mener à bien différents travaux dont les missions de 5 semaines mais aussi s’impliquer dans des stages et activités de R&D.
  • Des séances de coaching bénévoles : afin de pallier la barrière des coûts importants pour les PME.
  • Mettre en place des tutorats, aussi bénévoles, pour aider et accompagner ces PME
  • Collaboration entre un grand groupe et une PME pour partager leurs connaissances sur des sujets particuliers : reste difficile à cause des impératifs des différents dirigeants.

Besoin(s) supplémentaire(s) :

Faire comprendre aux institutions locales que les récompenses déjà mises en place ne sont pas suffisantes pour aider les PME/ETI. Souvent focalisées sur l’aide à la digitalisation, il y a pourtant un besoin de financement sur d’autres sujets (accompagnement au changement, modernisation de l’outil de production, etc.) qui ont souvent des coûts plus importants.