3 décembre, 2021

La journée de l’entrepreneure

Mardi 23 novembre a eu lieu pour la première fois à Alès une journée entière consacrée à la femme entrepreneure organisée par Start Women et Leader Alès


Les objectifs de la journée étaient :
– Sensibiliser les jeunes publics des collèges, lycées et structures supérieures à l’entrepreneuriat au féminin de Alès Agglomération et de Cèze Cévennes.

– Identifier les points de blocage à l’entrepreneuriat au féminin mais aussi à l’égalité Femmes Hommes, aux métiers genrés et autres discriminations, au travers d’une sélection de courts métrages. Ceci, afin de lever auprès des jeunes et moins jeunes les freins et blocages en termes de préjugés, stéréotypes, inégalités entre les sexes.

– Faire réfléchir à l’aide d’ateliers collectifs aux bonnes méthodes de recrutement, et favoriser l’entreprenariat chez les femmes.

– Mettre en avant les femmes entrepreneures.

Pas moins de 350 lycéens et leurs professeurs ainsi que nos invités étaient présents dés le matin, au Cineplanet : Christophe Rivenq , Athena Caperonis, Maryam bini, Jean Paul Bournonville, christian chambon, Philippe Ribot, Romain Capelle, et nos partenaires Céci’Chouette Communication, Cineplanet, le Festival Cinéma d’Alès – Itinérances, Campanile, AÉSIO mutuelle, Crédit Agricole, Ozil Conseil, LE GRIOT, et l’Agglo d’Alès.

Une projection de courts métrages sur le thème des préjugés à l’entrepreneuriat au féminin et à l’égalité homme femme, sélectionnés par l’association Festival Cinéma d’Alès a eu pour effet de produire des réactions et des questions que le jeune public à pu poser aux deux invitées venues spécialement de Montpellier pour l’occasion, Athéna Caperonis et Maryam Bini, toutes deux Cheffes d’entreprise à l’international, qui auparavant avait, chacune à leur tour, fait la présentation de leur brillant parcours professionnel mais non moins entaché de discrimination et autre harcèlement.

Simultanément à cette matinale, des femmes entrepreneures intervenaient auprès des collégiens de JBD et du collège de Saint Ambroix.

L’après midi fut plus ludique et non moins sérieuse à travers l’organisation d’ateliers collectifs dans les salles de réunion du Campanile et dans certains lycées et CFA où les différents participants se sont prêtés, à la suite d’une succession d’exercices de réflexion, au jeu de la création d’une affiche publicitaire, représentant la femme entrepreneure.